Sentobib : les bibliothèques bruxelloises et les bibliothèques de Sambreville se lancent !

5 juin 2024 par
Sentobib : les bibliothèques bruxelloises et les bibliothèques de Sambreville se lancent !
Laila BOUKHARTA
| Aucun commentaire pour l'instant

Il y a quelques mois nous vous avons parlé de l'étude "Sentobib", une recherche à grande échelle sur les bibliothèques publiques en Europe. 

Lors de notre Assemblée Générale, le 27/05/2024, Cynthia Empain de l'Opérateur d'Appui de la Région de Bruxelles Capitale et Laurence Moussiaux des bibliothèques de Sambreville ont témoigné de l'intérêt de leurs structures pour l'étude. 

Deux structures, deux projets, des objectifs différents mais tout de même similaires. 

Voici leurs témoignages :

Cynthia : l’OA de Bxl a fait le choix de participer à Sentobib pour les 19 communes de la Région Bruxelles-Capitale. Ce qui signifie que 18 communes + la quinzaine de bibliothèques de la Ville de Bruxelles vont faire passer l’enquête à leurs usagers.

La plus-value de l’enquête est de permettre une vue d’ensemble sur les publics et non publics de la bibliothèque en faisant passer des questionnaires réactifs adaptés aux différents publics. Un questionnaire spécifique en français facile est prévu.

Un Intérêt majeur est que tout peut être adapté selon la bibliothèque : On peut ajouter ou supprimer des questions selon les réalités du terrain à la bibliothèque et les besoins d’évaluation.

Laurence pour Sambreville explique qu’en 2026, les bibliothèques d'Auvelais et de Tamines vont fusionner, il faut donc repenser la bibliothèque et cette étude sera un excellent outil.

Un exemple marquant est la rédaction du Plan quinquennal : les résultats seront une source d’inspiration grâce aux critères objectifs qu’ils dégagent. C’est l’occasion de se réinventer et de s’adapter à notre public 

 Il faut reconnaitre que c'est intéressant de relever les besoins du territoire, ce qu’on attend de la bibliothèque, ce qu’il manque et cela pourra peut être nous permettre d’ouvrir les yeux sur des éléments que nous ne voyons pas. 

Tant Cynthia que Laurence insistent sur l'utilité de pouvoir comparer nos résultats avec ceux des autres institutions de manière anonyme.

Le budget nécessaire pour bénéficier de cette enquête est vraiment faible au regard de ce que coûte normalement une recherche scientifique.

Laurence et Cynthia attirent notre attention : 

La diffusion des questionnaires se fait par la bibliothèque, même si Sentobib donne des pistes pour la mettre en oeuvre.

Sentobib fait les visuels, QR code, etc. Ils proposent d’avoir des tablettes au comptoir pour faire passer le questionnaire directement aux usagers.

Les pistes proposées pour toucher les non usagers : bulletin communal, newsletter, à Bruxelles le DPO accepte l’utilisation des emails du SIGB pour envoyer le questionnaire aux usagers. Il faut aussi cibler le  personnel communal, publier sur la page facebook des communes, être présents aux activités de la commune, déposer flyers dans les commerces…

Il existe une version imprimable mais c’est aux bibliothécaires de réencoder ensuite.

Les résultats sont prévus pour le début de 2025

Une grande journée de congrès international sera organisée en Belgique pour diffuser les résultats de l'étude.

Cette enquête sera la première occasion pour le monde des bibliothèques d'obtenir des données précises et objectives afin de mesurer l'impact qu'elles ont sur leurs territoires, un précieux outil pour porter notre voix aux instances politiques !



Sentobib : les bibliothèques bruxelloises et les bibliothèques de Sambreville se lancent !
Laila BOUKHARTA 5 juin 2024
Partager cet article
Tags
Archiver
Se connecter pour laisser un commentaire.