Quand la lecture n'est pas une fin

| jeudi, 09 novembre 2023 |

Quand la lecture n'est pas une fin

Un goût étrange…

Quand la lecture n’est pas une fin en soi…

Lors de ses pérégrinations normandes, le groupe de l’APBFB (Association des professionnels des bibliothèques francophones de Belgique) a été chaleureusement accueilli à la Bibliothèque Le Séquoia de Maromme par sa bibliothécaire dirigeante Marie Perrier et son maire David Lamiray.

Maromme2

Située à sept kilomètres de Rouen, Maromme compte onze mille habitants et dix-sept pour cent de chômage. Le Séquoia, ouvert en 2015, doté d’une équipe de onze agents (majoritairement non bibliothécaires), est situé au centre de la commune, à côté de la mairie. Décrété troisième lieu,  il s’adresse à un public de faibles lecteurs ; la lecture n’y est pas une fin en soi et cette attitude décomplexée est sans nul doute une clef de son succès. Tout y est gratuit. Beaucoup de services se comprennent « comme à la maison » et sont utilisables en toute liberté : automates de prêt, thé/café, coin pour le goûter (afin de ne pas salir partout), aspirateur, réservations en libre-service, collections rangées selon la logique des usagers (et non la Dewey), grainothèque, prêt de PC… Peu de vols sont constatés bien qu’il n’y ait ni alarme ni portique. Le jeu vidéo est un produit d’appel ; six consoles sont à disposition du public. Les usages glissent vers le jeu de société ? Dès lors, initialement proposés uniquement sur place, ils sont désormais prêtables.

Maromme4

Divers dispositifs ont retenu l’attention des visiteurs, ainsi « Paperasse assistance » menée à la bibliothèque par une assistante sociale tous les quinze jours afin de désengorger les services sociaux ; les six ateliers « Des livres à soi » organisés en réseau transdisciplinaire (des professionnels du social et un bibliothécaire) et destinés aux familles qui n’ont pas l’habitude de lire ; la permanence de la conseillère numérique multi-sites pour les questions d’emploi, d’école, de création d’entreprise… en partenariat avec Pôle Emploi.

Maromme5

Le discours du maire a impressionné les visiteurs et visiteuses belges rêvant d’en entendre autant des bouches de leurs élus en matière de souci du bien public et de vision à long terme. Il a insisté sur l’espace de qualité où tous se sentent bien, qui n’est pas dégradé mais inspire le respect, le seul lieu de la ville qui convie toutes les générations et toutes les strates sociales. Il en veut pour preuve les vingt-quatre pour cent de la population et les trente-six pour cent des zéro-quatorze ans qui sont inscrits. La remise en question est permanente. Le mobilier basique, bas pour ne pas cloisonner, est modulable et « bouge tout le temps ». De la bibliothèque, l’évolution s’est faite naturellement vers la ludothèque puis vers le tiers-lieu : il s’agit maintenant d’imaginer la médiathèque du XXIIe siècle ! Le Séquoia manque cependant d’un endroit au calme pour l’étude, d’une réserve de livres et d’une salle d’animation. Des travaux sont donc programmés qui nécessitent la fermeture pendant plusieurs mois ; une caravane est prévue pour aller vers les publics, c’est un nouveau défi pour Marie et son équipe !

Françoise Dury, bibliothécaire à l’Opérateur d’appui de la Province de Namur

Les photos de la bibliothèque Le Sequoia à Maromme, présentes dans cet article, ont été prises par Françoise Dury.

Last modified on vendredi, 10 novembre 2023
Login to post comments