• info@apbfb.be
  • +32 472 94 12 05

Allyn-Ann Biseau

lundi, 23 mars 2020

La poursuite de certains services ne peut s’effectuer au détriment de la santé publique !

Depuis ce 20 mars, la nouvelle circulaire de la ministre Linard suivant les décisions du CNS remet en question la fermeture des bibliothèques ordonnées quelques jours plus tôt.


Il importe au passage de préciser que les associations représentatives du secteur n’ont pas été consultées, concernant tant l’arrêté du 13 mars 2020 que la circulaire du 21 mars 2020.


Cette décision d’ouverture, quelles qu’en soient les modalités (« take away », portage ou autres), est difficile à exécuter dans le respect des règles diffusées par les autorités tant publiques que scientifiques et médicales en matière de distance physique mais aussi de risques de contamination par les objets. Elle revient à faire courir de graves dangers au public comme au personnel. La plupart des équipes sont en nombre réduit (malades, personnes à risque…) et il est insensé de faire venir certains par les transports en commun. De plus, elles ne disposent pas de réels moyens d’assurer la sécurité sanitaire de tous.


L’APBFB appelle les autorités décisionnaires – et singulièrement les pouvoirs organisateurs communaux, provinciaux et de droit privé – à appliquer une règle simple : le véritable héroïsme est de rester chez soi et de limiter ses déplacements au strict nécessaire.


Par ailleurs, depuis le début de cette crise sanitaire, les bibliothèques publiques ont mis en place énormément d’initiatives : contes en ligne, suggestion d’audiolivres et de livres numériques gratuits, accompagnement dans les inscriptions sur Lirtuel, contacts permanents via les réseaux sociaux et newsletters… L’APBFB souligne tout le travail qui continue d’être mené quotidiennement pour servir les usagers et maintenir un contact avec eux.


Si tout le secteur se voit flatté d’être considéré comme un service indispensable à la population, il doit momentanément s’incliner devant des intérêts supérieurs comme la nécessité de préserver des vies.


La circulaire ministérielle nous rappelle qu’ « il est important que nous soyons solidaires, responsables et cohérents pour la lutte contre le Coronavirus ». Aujourd’hui, le secteur se montre effectivement tel et plaide pour le maintien de la fermeture totale des lieux. L’APBFB soutient pleinement cette attitude.


Enfin, cette solidarité s’est exprimée ces dernières heures par des échanges massifs de courriels sur le mode du « répondre à tous ». Le secteur étant quasi unanime, il est désormais superflu de poursuivre ce forum généralisé qui encombre les boites mails et surtout la bande passante nécessaire à d’autres échanges en ces temps troublés. Rien n’empêche bien sûr les encouragements et échanges de bonnes pratiques mais pas systématiquement à 190 !


Confinons-nous et aidons nos usagers à ne pas être tentés de sortir pour du non-nécessaire !

 

Télécharger le communiqué

mardi, 17 mars 2020

Afin de limiter la propagation du virus Covid-19, la consigne du Gouvernement fédéral et de la Fédération Wallonie-Bruxelles est de fermer au public l’ensemble des bibliothèques publiques jusqu’au 3 avril inclus.

lundi, 10 février 2020

Il est lancé, le portail qui garantit le prix unique du livre ! Personnels des bibliothèques, consultez-le pour connaître les prix et pister les anomalies éventuelles chez vos fournisseurs !

lundi, 03 février 2020

Mardi dernier, trois de nos administrateurs et notre coordinatrice rencontraient Alain Lallemand, journaliste au Service Culture du Journal Le Soir

L'occasion de dialoguer autour des grands enjeux actuels et futurs des bibliothèques publiques: application décrétale,financement, grandes tendances auprès des usagers, aspects techniques, PointCulture,...

Nous avons ainsi pu faire entendre la voix du secteur dans un dossier publié ce jour dans le journal Le Soir (la version numérique est en ligne depuis hier). 

"Bibliothèques: «Un boom de la fiction, tous genres confondus»"


Nous vous invitons vivement à lire et à partager ce dossier, tant auprès des professionnels qu'auprès du grand public! 

lundi, 18 novembre 2019

Fin 2018, nous vous annoncions l’ouverture d’un grand chantier pour l’APBFB : le lancement d’une étude d’impact.

Depuis, le comité de pilotage constitué en décembre 2018 a énormément travaillé dans l’ombre. Le groupe s’est, dans un premier temps, attelé à la construction des objectifs et des axes de recherche de l’étude, à la prise de contact et à la rencontre de prestataires potentiels pour obtenir une estimation budgétaire. Parallèlement à cela, un autre travail devait être mené : trouver des sources de financement à la hauteur de nos ambitions puisque nous ne disposions, d’après cette estimation, que de la moitié du budget nécessaire (cinquante mille euros accordés par le Service de la Lecture publique). Or, on ne s’improvise pas expert en récolte de fonds, d’autant que parallèlement à l’étude d’impact, notre unique permanente et nos administrateurs bénévoles étaient déjà bien occupés par les autres volets d’action de l’association (formation advocacy, assemblée générale, candidature au Congrès IFLA, visite professionnelle à Berlin, rédaction d’un manifeste,…)

En mai 2019, le Conseil d’administration a donc pris la décision de mandater un expert en récolte de fonds pour explorer les pistes de financement et ainsi atteindre la somme espérée. Quatre mois plus tard, notre expert nous a fait part de ses premières conclusions peu réjouissantes. Malgré toutes les pistes explorées, les chances d’obtenir les fonds espérés restent minces.

Le Conseil d’administration, sur bases des différentes options explorées par le comité de pilotage, décide alors de réduire ses ambitions et de redimensionner son étude. Par ailleurs, l’APBFB a pu dialoguer avec le Service Général de l’Action Territoriale qui prépare sa deuxième évaluation du décret. Ce dialogue a permis d’éviter les doublons dans nos champs d’étude respectifs. Il s’agira donc désormais pour l’APBFB d’une étude principalement qualitative des interactions entre la bibliothèque et ses nombreux partenaires (acteurs associatifs, politiques et économiques) et de l’impact sociétal généré par celles-ci.

Le travail permettrait de démontrer que le réseau gravitationnel de la bibliothèque reflète un dynamisme local incontestable et ainsi mettre en avant l’étendue de son offre et l’importance de son action.

Nous voici arrivés en novembre 2019. Les dernières relectures du cahier des charges sont actuellement en cours. Nous voyons donc tout doucement le bout de ce premier long chapitre !
Le cahier des charges sera publié à la fin du mois. Un deuxième chapitre pourra alors commencer ! Aventures à suivre donc !

Une étude d’impact, pour quoi faire ?

Cette étude vise une double finalité :
- permettre à l’APBFB de valoriser le secteur et d’en asseoir la légitimité auprès des décideurs et de toute organisation concernée de près ou de loin par le travail des bibliothèques,
- proposer aux bibliothèques un dispositif permettant d’utiliser cet outil de plaidoyer à échelle locale ou provinciale.


Pour rappel, la valorisation du secteur est l’une des priorités du plan 2019-2024 de l’association. Cette priorité s’est notamment déjà traduite par l’organisation d’un cycle de formation autour de l’advocacy organisé simultanément à Namur et à Mons. Rendez-vous dans notre espace pour découvrir les contenus proposés durant ces cinq jours de formations.

lundi, 18 novembre 2019

La sélection "Un Cadeau? Un Livre!" arrive dans vos bibliothèques! La Commission Jeunesse a cette année sélectionné 84 romans et albums édités en 2019 et à offrir en toute occasion. N'hésitez pas à distribuer les dépliants auprès de vos lecteurs.

 

1C1L 2019

 

 

jeudi, 24 octobre 2019

Les Centres de Littérature de Jeunesse André Canonne (La Louvière) et de Bruxelles vous proposent un cycle de deux conférences sur le thème de l'humour, à travers les réalisations de deux grands créateurs (Gilles Bachelet et Claude Boujon).

jeudi, 26 septembre 2019

Comme nous vous l’annoncions cet été, suite à l'entrée en vigueur du Décret sur la Nouvelle gouvernance, le Conseil des bibliothèques publiques est remplacé par la Chambre de Concertation (où siègent les associations professionnelles) pour la partie « avis » et la Commission d’avis (où siègent 32 bibliothécaires-experts) pour la partie « examen de dossiers ».

L'APBFB est toujours à la recherche de deux candidats hommes pour compléter la liste de ses quatre représentants (2 hommes et 2 femmes).
L'implication de deux hommes membres de l'association est indispensable pour assurer notre représentation au sein de la Chambre de concertation "Action culturelle et territoriale" et ainsi faire valoir la voix du secteur.

 

En pratique

Quelles sont les missions de cette Chambre?

Formuler des avis sur les politiques culturelles sectorielles (avant-projets de décrets, évaluation des décrets existants, canevas destinés à l’examen des dossiers individuels…) ; entendre, au moins une fois par an, les avis des Commissions d’avis de leurs secteurs.

Quelle est la durée du mandat?

Il est permanent. L'APBFB peut néanmoins modifier sa liste de représentants quand elle le souhaite moyennant information à l’Administration. L'association sera donc ouverte au dialogue avec ses représentants si ceux-ci souhaitent repenser leur statut.

Cette représentation prend-elle du temps?

Sans connaitre la fréquence exacte des futures réunions, une réunion devrait avoir lieu chaque mois.
Un seul des quatre représentants doit être présent par réunion. L'APBFB s'engage donc à organiser une alternance dans les présences en tenant un maximum compte des activités et des obligations respectives de chacun.

Comment postuler?

Il vous suffit de prendre contact avec nous soit par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) soit par téléphone (0472 94 12 05).

 

adobe pdf logoTélécharger la synthèse récapitulative du décret sur la nouvelle gouvernance culturelle

mercredi, 25 septembre 2019

L’Académie royale de Belgique et son Collège organisent le 8 octobre prochain le colloque "Faut-il vider les bibliothèques et les musées ?"

L’événement rassemble divers intervenants belges et étrangers : Alexandre Vanautgaerden, Jean-François Cottier, Michel Draguet, Claude Farge, Werner Gephart, Jean-Yves Marin, Jean-François Füeg, Frédéric Kaplan, Isabella di Leonardo et François Mairesse.

 

Pour plus d'informations: https://bit.ly/2n9bw1b

Télécharger le flyer 

 

mercredi, 25 septembre 2019

Créations littéraires, microéditions, livres d’artistes, ou livres-objets : le musée de Mariemont vous propose de découvrir les livres qui échappent aux circuits habituels de l'édition!

Invité de marque de cette douzième édition, Paul Cox nous entraînera dans son univers ludique et graphique en nous invitant à découvrir le musée et son parc avec un regard neuf.

Une attention particulière aux liens entre petits et grands lecteurs permet d’y passer le week-end en famille.

Pour plus d'informations : https://www.marchedulivre.org/presentation.html ou https://www.facebook.com/marchedulivredemariemont

mercredi, 04 septembre 2019

La journée professionnelle du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse aura cette année lieu le lundi 2 décembre. Comme chaque année, nous vous y emmenons en autocar pour la démocratique somme de 10 € pour les membres et de 20 € pour les non-membres.

Rendez-vous dans notre rubrique "visites" pour toutes les informations pratiques sur cette journée!

 

Ne tardez pas à vous inscrire!