• info@apbfb.be
  • +32 472 94 12 05

ça se passe en bib !

ça se passe en bib !

ça se passe en bib ! (3)

lundi, 23 mars 2020 10:24

Communiqué de l'APBFB

Written by

La poursuite de certains services ne peut s’effectuer au détriment de la santé publique !

Depuis ce 20 mars, la nouvelle circulaire de la ministre Linard suivant les décisions du CNS remet en question la fermeture des bibliothèques ordonnées quelques jours plus tôt.


Il importe au passage de préciser que les associations représentatives du secteur n’ont pas été consultées, concernant tant l’arrêté du 13 mars 2020 que la circulaire du 21 mars 2020.


Cette décision d’ouverture, quelles qu’en soient les modalités (« take away », portage ou autres), est difficile à exécuter dans le respect des règles diffusées par les autorités tant publiques que scientifiques et médicales en matière de distance physique mais aussi de risques de contamination par les objets. Elle revient à faire courir de graves dangers au public comme au personnel. La plupart des équipes sont en nombre réduit (malades, personnes à risque…) et il est insensé de faire venir certains par les transports en commun. De plus, elles ne disposent pas de réels moyens d’assurer la sécurité sanitaire de tous.


L’APBFB appelle les autorités décisionnaires – et singulièrement les pouvoirs organisateurs communaux, provinciaux et de droit privé – à appliquer une règle simple : le véritable héroïsme est de rester chez soi et de limiter ses déplacements au strict nécessaire.


Par ailleurs, depuis le début de cette crise sanitaire, les bibliothèques publiques ont mis en place énormément d’initiatives : contes en ligne, suggestion d’audiolivres et de livres numériques gratuits, accompagnement dans les inscriptions sur Lirtuel, contacts permanents via les réseaux sociaux et newsletters… L’APBFB souligne tout le travail qui continue d’être mené quotidiennement pour servir les usagers et maintenir un contact avec eux.


Si tout le secteur se voit flatté d’être considéré comme un service indispensable à la population, il doit momentanément s’incliner devant des intérêts supérieurs comme la nécessité de préserver des vies.


La circulaire ministérielle nous rappelle qu’ « il est important que nous soyons solidaires, responsables et cohérents pour la lutte contre le Coronavirus ». Aujourd’hui, le secteur se montre effectivement tel et plaide pour le maintien de la fermeture totale des lieux. L’APBFB soutient pleinement cette attitude.


Enfin, cette solidarité s’est exprimée ces dernières heures par des échanges massifs de courriels sur le mode du « répondre à tous ». Le secteur étant quasi unanime, il est désormais superflu de poursuivre ce forum généralisé qui encombre les boites mails et surtout la bande passante nécessaire à d’autres échanges en ces temps troublés. Rien n’empêche bien sûr les encouragements et échanges de bonnes pratiques mais pas systématiquement à 190 !


Confinons-nous et aidons nos usagers à ne pas être tentés de sortir pour du non-nécessaire !

 

Télécharger le communiqué

Afin de limiter la propagation du virus Covid-19, la consigne du Gouvernement fédéral et de la Fédération Wallonie-Bruxelles est de fermer au public l’ensemble des bibliothèques publiques jusqu’au 3 avril inclus.

C’est avec consternation que nous apprenons le sinistre arrivé à la Bibliothèque communale de Braine-le-Comte. La page de l'institution précise : « Dans la nuit du 17 au 18 octobre, la bibliothèque a été victime d’un incendie volontaire au niveau du bureau de travail ».

Cet évènement est profondément injuste et injustifiable. Les professionnels des bibliothèques – déjà débordés par les obligations et leur volonté de perfectionnement – ne devraient pas endurer une telle malveillance ni une telle dégradation de leur outil de travail. Les publics des bibliothèques ne méritent pas davantage de voir leur bibliothèque vandalisée ni de subir une fermeture prolongée, les privant d’un service essentiel.